Homeaux Sources de la Drôme
Lus la Croix Haute

portail‹ Pays Diois
Lus la Croix Haute > Accueil > Les + de Lus > Le Versant "Montagne" du Diois
 Retour

Sports d'Hiver dans un Cadre Sauvage

Une station de ski alpin à portée de tous
Avec 6 pistes bleues entre 1150 et 1555 mètres, au cœur du site classé et au sommet du petit hameau traditionnel de la Jarjatte, cette station conviviale se dissimule au cœur d’une majestueuse forêt de sapins. C’est le paradis de l'apprenti skieur et des familles : minis prix pour le forfait fil neige et débutant avec un accueil convivial et attentif.

Un domaine de ski nordique sauvage
L'accès aux pistes nordiques de la station est payant à partir de la saison 2016/2017. Avec 22km de pistes damées en mixte (alternatif et skating), 5 km uniquement en pas skating et un Espace ski Orientation, le domaine s'étend de la station jusqu'au fond du vallon de la Jarjatte avec des ambiances variées. Ce petit bout du monde, sauvage et magique, se mérite, puisqu’il n’est accessible qu'en ski où à pied. Les dénivelés y sont doux et les tracés ludiques enrichissent ce domaine réduit en kilomètre.

Plus d'informations sur la station Lus-La Jarjatte.

Un Territoire Alpin

Le Rocher Rond, Point Culminant de la Drôme
Il domine de ses 2453 mètres, le vallon de la Jarjatte et les dix plus hauts sommets Drômois, dépassant tous 2000 mètres d’altitude. Cet écrin offre un secteur alpin au département. Pourtant le Grand Ferrand tout proche, déjà dans l'Isère, est encore plus haut avec ses 2758 mètres.

L'Alpage Ancestral des Ovins
Troupeaux en alpages, bergeries qui tiennent l’altitude, le pastoralisme a gardé ici toute sa force. Dès le mois de juin, les troupeaux locaux et transhumants de Provence gagnent les alpages. Ces milieux ouverts sont entretenus par le pâturage. Plusieurs bergeries d’altitude sont ainsi en activité pendant l’été au Fleyrard, aux Amayères, aux Sièzes, à Chamousset. Traditionnellemnt, le territoire était plutôt dédié à l'élevage ovin, mais aujourd’hui l’élevage des bovins se développe avec notamment la ferme fromagère de la Jarjatte.

Le Permafrost de Combe Obscure
Paradis du botaniste, ce milieu bénéficie de la protection d’un arrêté de biotope, car c’est le plus méridional des éboulis calcaires froids. Sous la muraille nord de la Rama, la circulation d'air froid à travers les vides contenus dans le pierrier, permet la formation de glaces éternelles à faible profondeur et à seulement 1500 mètres d’altitude. Les blocs sont recouverts de Lycopodes qui rappellent la Toundra et de Cystopérides des Alpes, une fougère rare protégée. La flore qui s’y développe, ne se trouve habituellement dans les Alpes que 1000 mètres au-dessus.
Plus d'informations sur Combe Obscure

Un Site Préservé et Partagé

Lus, Territoire du Parc Naturel Régional du Vercors
En 2008, le parc a repoussé ses frontières, pour y inclure la qualité et la diversité du patrimoine naturel de Lus (falaises, alpages, crêtes, forêts…). La nature est ici généreuse … la plus grande commune de la Drôme s’étale sur 1500 mètres de hauteur. Au carrefour d’influences alpines et méridionales, la richesse naturalistique de la commune est de présenter, à cette altitude, un cortège peu habituel de milieux naturels. Chacun a ses spécificités, mais leur proximité est une source de grande diversité naturelle. Le vallon de la Jarjatte est même le seul à posséder un étage alpin dans la Drôme. Sur ce territoire d’exception, les activités économiques vont dans le sens du développement durable.
Plus d'informations sur le PNR Vercors.

La Jarjatte, un des deux Sites Classés du Diois
L’ensemble formé par le Vallon de la Jarjatte a été classé pour ses paysages pittoresques le 24 janvier 2012. Les sommets calcaires émergent des forêts et forment un contraste saisissant entre monde minéral et monde végétal. C'est un paysage de montagne constitué de hautes falaises et d’aiguilles formant un ensemble naturel préservé. Les équipements peu nombreux, dont la station de ski familiale s’intègrent dans le paysage environnant. Situé à l’extrémité est du département et adossé au massif du Dévoluy déjà dans les Hautes Alpes, il est dominé par le Rocher Rond (2453 mètres), point culminant du département de la Drôme.
Plus d'informations sur le site classé.

Lus, Site du Réseau Européen Natura 2000
Le site Natura 2000 englobe les prairies humides autour du village et le vallon de la Jarjatte. L'objectif est de préserver les richesses naturelles en favorisant des pratiques respectueuses au niveau de l'agriculture, de l'exploitation forestière, du tourisme, par le biais de contrats entre les acteurs locaux et l’état. Les autres volets importants sont la connaissance scientifique pour une action plus efficace (inventaires des chauves-souris, des papillons des prairies humides, …) et la valorisation du patrimoine naturel (création du sentier du Chaleyras, animations, …).
Plus d'informations sur Natura 2000.

Des Zones Humides Riches

L'Etonnant Lac du Lauzon
Ce petit lac se niche à presque 2000 mètres d’altitude, aux pieds de grands pics calcaires. Dans la Drôme, territoire à dominante calcaire, il est exceptionnel qu’un tel milieu ait pu se développer. C’est, pour celui qui se dirige vers les paysages minéraux et austères du Grand Ferrand, une oasis accueillante. Provenant de la fonte des neiges, la petite tourbière est peuplée de tritons alpestres au ventre rouge, qui sont des reliques de l'ère glaciaire. La libellule l’Aeschne des Joncs, se cachent également dans le scirpe, le carex et les linaigrettes, qui copposent la végétation des abords du lac.


Les Sources du Buëch
Le Vallon de la Jarjatte est un paysage sculpté en permanence par les sources de la rivière Buëch, qui a donné son nom à la vallée voisine des Hautes Alpes. L'eau converge, invisible sous les éboulis, et sourd de terre au sommet de la Cascade de Mougious, pour dégringoler jusqu'au Buëch, qui naît ainsi au fond du vallon de la Jarjatte. Le réseau hydrographique est en soi un milieu exceptionnel, car il est formé de rivières à tresses de plus en plus rares.
Plus d'informations sur la rivière Buëch.

Les Prairies Humides des Deux Vallées

Le nom de la commune de " Lus " pourrait provenir du mot celte : « Lom », qui signifie bras de rivière marécageux. Pour le département de la Drôme, l’étendue et la qualité de ses zones humides sont exceptionnelles. Les prairies bordant le Buëch et le Lunel, sont intimement liées à l'activité agricole et utilisées pour produire du foin et faire pâturer le bétail. Elles abritent une flore et une faune spécifiques, dont des espèces rares :
- l'Azuré de la Sanguisorbe, petit papillon bleu d'un intérêt majeur à l'échelle européenne, 
- le Campagnol Amphibie, espèce en très forte régression partout en Europe,
- le Râle des Genêts, oiseau en voie de disparition, y est entendu l'été, et pourrait même s'y reproduire,
- le Glaïeul Imbriquée qui est inscrit sur la liste rouge nationale en protection intégrale.

Une Vaste Commune Forestière

Lus est une des plus Vastes Communes Forestières de France
La hêtraie-sapinière couvre presque 4000 hectares, avec des variations liées aux versants ensoleillés (adrets) et aux versants plus ombragés (ubacs). Depuis le Moyen Age, le sapin a donné au pays l’essentiel de ses ressources. A l’époque, les radeliers le faisaient transiter par les cours d’eau. Aujourd’hui encore l’arbre bien droit reste la fierté du paysage.  Ces forêts abritent de belles populations de cerfs et de chevreuils, et tout le cortège des espèces forestières. La Rosalie des Alpes, élégant coléoptère spécialisé dans le bois mort, en est le fleuron, et témoigne de la bonne santé écologique de ces milieux.

Le Cerf, Roi des Forêts Lussoises
Les forêts abritent une importante population de cervidés, qui ont été réintroduits dans les années 70. Animal farouche,  le cerf peut atteindre 220 kg. Il porte une ramure, les bois, qu’il perd chaque printemps. Les biches mettent bas aux alentours de fin mai début juin. A l’automne, la forêt résonne des appels rauques des mâles, c’est la période du brame pendant laquelle les animaux sont très sensibles au dérangement.

La Pinède Séculaire du Vallon de la Jarjatte
Ce peuplement de Pins Sylvestres, âgé de plusieurs centaines d'années, occupe la rive gauche du Buëch. De port et de dimension peu ordinaires, leur longévité reste un mystère pour les botanistes.

Lus la Croix Haute

L'agenda

A découvrir...